Eglise Notre Dame

Avant 1940

Notre Dame 1930

L’ église de Royan (première église construite en ville depuis les guerres de religion) fut inaugurée en 1877. Réalisée en style néo-gothique, elle était située place du Centre (actuelle place Charles de Gaulle). C’est en 1859 que la municipalité de Royan commanda les plans d’une église à élever dans le centre du bourg de Royan qui puisse accueillir la masse sans cesse grandissante des fidèles, en particulier durant la période estivale. Sa construction fut retardée pendant près de 20 ans par les rivalités entre quartiers du haut (Foncillon) et du bas Royan (centre ville) concernant son lieu d’implantation.

Années 1950-1960

Plan

 

Plan 2

« Je veux que Royan ne soit pas une ville couchée, mais une ville debout, redressez-la par la silhouette de l’église ». Voilà en quels termes, le maire de Royan, Max Brusset, oriente le projet de Notre-Dame soumis par l’architecte Guillaume Gillet. Inspiré par l’ingénieur Bernard Laffaille, sommité mondiale, et assisté par son successeur René Sarger, l’architecte parisien dessine un plan comprenant 24 piliers en V ceinturant une ellipse de 40 mètres de long par 20 de large, tandis que trois autres V hissent le clocher à 55 mètres de hauteur.

La couverture, un voile mince (moins de 8 cm) de béton coulé, en forme de selle de cheval, est tendue sur les piliers. Le choeur et la nef, dégagés, bénéficient d’une hauteur sous voûte d’environ 30 mètres et peuvent accueillir jusqu’à 2 000 personnes.

L’église Notre Dame est consacrée le 10 juillet 1958. Elle sera classée monument historique en 1987.

Chantier de construction

Chantier de construction

Etanchéïté du toit

Etanchéïté du toit

l'Architecte Guillaume Gilet devant l'autel

Années 2000

Vue générale

Grand prix de Rome en 1946, Guillaume Gillet signe ici sa première réalisation. Outre ce projet qui a lancé sa grande carrière nationale, il participera à l’élaboration de plusieurs îlots de qualité à Royan. Décédé en 1987, Guillaume Gillet est enterré dans l’église en 1996. Son style, proche des églises gothiques et le béton laissé brut, placent Notre-Dame en marge des projets réalisés par « l’École de Royan ». Elle illustre le courant du rationalisme lyrique par le soin apporté aux effets que l’on retrouve aussi sur le Marché central.

Vitrail

Vitrail

Le vitrail du fond du choeur de l’édifice est réalisé en 1958 par Claude Idoux dans des couleurs très vives. Guillaume Gillet refuse la collaboration du maître verrier pour le reste du programme, jugeant son style inadapté à l’esprit de l’église. Les Martin-Granel, père et fils, seront chargés de la poursuite de l’ouvrage, encore inachevé aujourd’hui.

Détail extérieur

Notre-Dame, vue intérieure

Notre-Dame, vue intérieure

Le toit de Notre-Dame

Le toit de Notre-Dame

Architecte(s) – Ingénieurs :

  • Guillaume GILLET
  • Bernard LAFFAILLE
  • René SARGER
Adresse : Rue des Congrès
Date de projet : 1954
Date de livraison : 1958
Maître(s) d’ouvrage : Ville de Royan

 

Programme : église paroissiale de 2 000 places
Surface : 900 m2
Collaborateur(s) :B. Laffaille, M. Ou-Tseng et R. Sarger, ing. – M. Hébrard, archi. – Delau et fils, H. et J-B. Martin-Granel et C. Idoux, maîtres verriers

Cliquez sur les images ci-dessous pour les voir en + grand